Couverture du livre Célébrez Yule

Célébrez Yule - Mélusine Draco

12,00 €
Non disponible actuellement

Comment survivre au festival du solstice d'hiver (et en profiter)

Pour toute la communauté païenne, Noël devrait être l'un des moments les plus sacrés de l'année mais l'absence d'une liturgie écrite formelle a relégué ce festival à une date mineure du calendrier païen. Célébrez Yule montre que l'histoire prouve que ce festival est entièrement païen et mérite d'être reconnu comme l'un des grands festivals, avec Beltane et Samhain.

Quand on réunit les divers courants de coutumes païennes autour du foyer du festival du solstice d'hiver, on obtient quelque chose qui peut être célébré d'une façon consacrée par le temps, que nos ancêtres soient grecs, romains, celtes, scandinaves ou anglo-saxons.

 

Garantie satisfait ou remboursé

 

Garanti écoresponsable et éthique

 

Paiement sécurisé 3D Secure

 

Paiement en 3/4x sans frais dès 30€

Extraits (fourni par Alliance Magique) :

"17 décembre : « Au premier jour de la saison de Yule… »

Le 17 décembre, le premier jour des Saturnales romaines, est un point de repère aussi valable qu’un autre pour mettre en place les décorations. Souvenez-vous qu’elles doivent durer jusqu’à l’ancienne Douzième Nuit, le 17 janvier, et n’oubliez pas qu’un arbre coupé aura l’air bien fatigué à ce moment-là. Choisissez vos décorations à votre goût, mais assurez-vous d’avoir une bonne réserve de bougies, car c’est une célébration du retour du Soleil ; de grands saladiers remplis de rameaux et de verdure peuvent être aussi efficaces qu’un arbre traditionnel, avec ses boules, ses babioles et ses guirlandes lumineuses. Des rameaux d’if (dont les chrétiens croyaient qu’il portait malheur) sont aussi une alternative attrayante. Nous savons que les Romains s’amusaient jusqu’à la folie, mais nous allons ici prendre exemple sur l’empereur Auguste et opter pour la frugalité ; et nous souvenir que ce sont les achats de dernière minute qui nous amènent à dilapider notre argent. Donc, faites vos listes (voir le chapitre 3) et commencez à faire vos plans. Allumez les bougies (attention aux risques d’incendie !) une fois que toutes les décorations sont en place et préparez un petit dîner de Saturnales pour accueillir la saison des fêtes avec un whisky irlandais chaud.

Si vous disposez d’un feu ouvert, alors prévoyez bien à l’avance de brûler la bûche de Yule au solstice ; ce ne sera pas l’un de ces monstres qui brûlaient autrefois durant toutes les festivités de la saison de Yule, mais même une bûche symbolique peut suffire. Traditionnellement, elle devrait être en bois vieilli de chêne, de frêne ou d’arbre fruitier, et être assez grosse pour brûler pendant au moins douze heures avant d’être éteinte délibérément. D’origine nordique, la tradition de la bûche de Yule est la version domestique des grands feux communaux du festival de la mi-hiver et des rituels séculaires entouraient son arrivée à la maison et son allumage. Chacun aura son attention tournée vers les festivités à venir, comme depuis des milliers d’années, quand les gens attendaient que la nuit la plus longue leur annonce l’approche du printemps.

Sur le front spirituel

Les païens auront fait leurs propres provisions pour la célébration à venir de la mi-hiver, en vue d’accueillir le retour du roi Soleil ; et parmi celles-ci, il peut y avoir une alternative à la bûche, sous la forme d’un fagot de brindilles de frêne, que l’on brûle pour garantir la bonne fortune. On peut conserver chez soi un fagot miniature pour la chance. Comme dans beaucoup de coutumes magiques, la bûche de Yule ne doit pas être achetée. Le feu du foyer est le centre magique et symbolique de tout foyer païen, et c’est au foyer que nous apportons les richesses de la nature pour qu’elles nous aident à célébrer les anciens festivals et jours de fête. Après la rentrée de la moisson, le festival de la mi-hiver est peut-être le festival le plus important du calendrier païen ; donc, commencez à parcourir les bois à la recherche de votre bûche de Yule, même si c’est juste un mini-fagot de frêne pour votre brûleur à gaz ! Et assurez-vous que le bois soit bien sec pour éviter la fumée. La bûche de Yule devrait rester dans la cheminée jusqu’au solstice d’hiver, décorée de rameaux de houx."