Rechercher un article

Qui est Fortuna, déesse de l’abondance et du destin ?

Fortuna est une déesse romaine, incarnant l’abondance et le destin imprévisible.

Face au destin implacable dépeint par la divinité Moïra, Fortuna est le coup de chance, la pièce lancée vers le ciel, qui offre mille possibilités aux humains d’obtenir plus de prospérité.

Protectrice des rois, Fortuna nous invite à devenir audacieux, pour changer le cours de notre destinée. Partons à la découverte de toutes ses facettes.

Fortuna, incarnation multiple du destin et de la prospérité

Fortuna est une divinité présente dans le panthéon grec et romain. Chez les Hellènes, elle est affilée à une nymphe, proche de Moïra, le destin. Elle peut également posséder un lien avec Tyché, déesse de la prospérité.

Forum romain à Rome

À Rome, son origine est plus floue. On connaît davantage son histoire avec Servius Tullius, fils d’esclave devenu roi grâce à son entremise. On le décrit comme étant soit son amant, soit son fils.

Fortuna possédait un culte assez répandu, et ce depuis la haute antiquité. Elle disposait de plusieurs avatars, chacun protégeant une catégorie de personne, voire incarnant même la malchance, telle Fortuna mala, bien que généralement, Fortuna représentait la réussite et le bonheur (Fortuna bona, Fortuna felix…).

On la sculptait assise ou debout, près d’une roue, parfois affublée d’ailes. Ses attributs sont la corne d’abondance, le gouvernail, la proue du navire, ou les sphères.

Corne d'abondance attribut de la déesse Fortuna

Nommée Fortuna Prituigenia, première-née de Jupiter, elle serait soit sa fille, soit sa nourrice. Les empereurs la vénéraient régulièrement et il était de bon augure qu’ils possèdent une représentation d’elle en or dans leur demeure, qu’ils emportaient en cas de voyage afin de préserver leur sécurité. César aurait dit à son pilote, lors d’une sortie en mer agitée « Que crains-tu ? Tu portes César et sa Fortuna. ».

Sous l’appellation de Fortuna Muliebris, elle protégeait les épouses.

Fortuna était célébrée dans de nombreuses provinces romaines, mais particulièrement à Preneste, ou des tablettes en chêne gravées auraient été retrouvées sous un rocher. L’on raconte que la déesse se glissait sous une lucarne pour rendre visite à Servius Tullius, depuis, La Porta Fenestella à Rome, commémorant leur amour.

Déesse multiple et bienveillante, elle apportait à chacun la possibilité de s’élever et d’obtenir des trésors, pour peu qu’on se lançât dans l’aventure et qu’on la laissait entrer.

Trésor donné par la divinité Fortuna

La déesse Fortuna et la Prospérité

Fortuna possède, chez les Romains, une origine floue. Ce qui comptait pour eux était sa formidable capacité à combler les êtres de trésors, par la force de la chance. Grâce à elle, un esclave est devenu roi et César a pu affronter les tempêtes en toute sérénité.

Face à l’aspect implacable de Moïra, Fortuna nous rappelle que tout est possible et que nous avons tous l’occasion de changer notre cheminement.

Elle est l’abondance qui attire l’abondance. Les empereurs croyaient en elle et agissaient en toute confiance de par sa présence rayonnante, qui éloignait les doutes.

Fortuna nous invite à croire en nous et en notre sentier personnel, nul doute que le soleil brillera, malgré la pluie et les tempêtes, pour nous inonder de ses rayons dorés.

Statue de la déesse Fortuna au musée du Vatican

Catégories Encyclomagique

Articles similaires