Rechercher un article

Qui est Hécate, déesse de la magie et des carrefours ?

Déesse populaire, la divine Hécate possède une aura particulière. À la fois bienveillante, inquiétante et régnant sur les profondeurs, elle est régulièrement associée à des déités telles que Perséphone, Hadès ou Déméter.

Dame de magie, au triple visage, ses origines complexes et son affiliation aux enfers lui donnent une place privilégiée lors des festivités de Samhain.

Hécate, une déesse aux multiples visages

Hécate possède différents mythes sur sa naissance. Selon la Théogonie d’Apollodore, elle est la fille de Persès, un titan extrêmement sage, et de la titanide Astéria, sœur de Léto, la mère d’Apollon. Sous la plume de Lycophoron, elle devient enfant de Zeus et de Phérée, fille d’Éole.

Une autre version la dépeint même comme la progéniture de Zeus et d’Héra. Prénommée Angélos, elle aurait volé le fard de sa mère pour l’offrir à Europe. Craignant son courroux, elle prit la fuite pour se cacher sous un linceul, ce qui la rendit impure. Zeus donna l’ordre aux Cabires, les fils d’Héphaïstos, de la nettoyer dans l’Achéron, ce qui fit d’elle une divinité du Tartare.

Hécate de William Blake

Hécate, aussi appelé The Night of Enitharmon’s Joy, de William Blake (1795).

Hécate apparut sous divers aspects selon les périodes et sa mythologie. L’on dit qu’avant l’arrivée de Zeus, elle était « Reine de la Nature », la déesse aux Triples Visages. Elle incarnait l’abondance et régnait sur le ciel, la terre et la mer. Quand vint l’ère des dieux, faisant suite à celle des titans, elle prit le parti de Zeus et l’aida à vaincre Clytios et les géants en les brûlant de son flambeau.

C’est dans le culte de Déméter et les mystères d’Éleusis que l’on peut découvrir au mieux sont aspect chthonien. Hécate étant à la lune ce qu’Hélios est au soleil, ils furent les seuls témoins de l’enlèvement de Perséphone. La déesse se saisit d’une torche et aida Déméter à retrouver sa fille dans les enfers.

Elle était vénérée lors des rites à mystères pendant la période des Eleusinies.

Dame aux trois visages, trois armes et trois animaux (elle était décrite comme ayant la tête d’un cheval, d’un chien et d’un lion).

Elle possède une facette beaucoup plus sombre, qui est restée ancrée dans l’imagerie collective. Déesse de la magie, on lui vouait un culte aux carrefours, où on lui sacrifiait des chiens.

Elle préside aux enchantements, aux incantations et à la nuit. Elle est liée aux fantômes mais dispose également des attributs proches d’Artémis et Déméter, notamment avec son aspect chasseresse et relié à la terre.

Elle serait la mère de Scylla, de Circée et Médée, même si généralement elle est décrite comme n’ayant pas d’enfants.

Hécate musée Chiaramonti

Hécate à triple corps de type hellénistique, musée Chiaramonti.

Hécate et Samhain

Hécate fut autrefois vénérée lors des nouvelles lunes, durant «  Le Banquet d’Hécate ». On lui offrait des aliments afin d’apaiser l’âme des morts. Dans la ville d’Athènes, elle fut célébrée sous l’appellation « Epipyrgidia » (protectrice de la ville) et on lui sacrifiait des chiens tandis que les femmes lui faisaient don de petites statuettes nommées Hecatées pour protéger la cité.

Elle possède de nombreuses épiclèses : Einodia, qui erre dans les rues, Tymbidia, des tombes, Phosphoros, qui apporte la lumière…

La fête de Samhain est tout indiquée au culte de la déesse au Triple Visage. Protégeant les carrefours, elle représente à la perfection le lien entre les différents mondes, veillant à l’harmonie entre l’au-delà et le plan des vivants. Elle est une parfaite enseignante dans les arts occultes, la période d’octobre se trouvant propice aux travaux ésotériques.

Déesse primordiale, elle relie la terre palpable aux royaumes invisibles et nous rappelle que notre environnement est le fruit d’un subtil équilibre, qui tourbillonne sans cesse au gré des saisons.

Catégories Encyclomagique

Articles similaires